Grands-parents pour le climat - Suisse Nous n’héritons pas la Terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants…

Ils y croient et ils s'impliquent: témoignages

14 septembre 2014 |  ,

Auteur: Véronique Châtel, Générations Plus   10.09.14

Les années n'entament pas l'envie de défendre des idéaux et de porter des projets collectifs. Bien au contraire. La preuve avec ces femmes et ces hommes engagés.

L’article est à découvrir dans le numéro de septembre de Générations Plus. Avec le témoignage de Catherine Froidevaux, membre des « Grands-parents pour le climat ».

Extrait du témoignage de Catherine Froidevaux :
…  «Il y a encore un an, je travaillais à temps plein comme secrétaire à Genève, raconte Catherine Froidevaux, 65 ans. Je partais de chez moi à 7 h 15, rentrais à 19 h 30. J'étais sensibilisée aux problèmes liés au changement climatique, je l'ai toujours été, mais je n'avais pas le temps de mener une action collective. Maintenant, je mets le turbo.» Depuis le mois de janvier, la jeune retraitée fait ainsi partie du comité qui s'apprête à donner le coup d'envoi du Mouvement des grands-parents pour le climat. …

« «Etre retraité apporte une légitimité particulière pour s'investir dans un projet collectif. On a le recul pour évaluer quelles sont les valeurs essentielles et pour envoyer des messages aux jeunes générations. Vivre dans l'indifférence aux autres et à l'environnement est autodestructeur. Voilà pourquoi, à l'issue d'une conférence sur la décroissance, une quarantaine de seniors ont décidé de se regrouper pour créer un mouvement en faveur du développement durable. Nous avons pour objectif de sensibiliser la population sur les lobbies qui polluent la planète, mais aussi de soutenir les politiques qui portent nos idées, de promouvoir des actions intergénérationnelles pour favoriser la transmission des savoirs. Et bien sûr, de valoriser un monde plus sobre.» …

Lien vers l’article complet : www.generation-plus.ch